Emporté par sa fougue

Il est des fois où on a l’impression, à tort ou à raison, que les éléments s’acharnent contre soi. C’est très certainement ce sentiment qui animait hier soir Lonni Martins au sortir d’un meeting de Magny-Cours dont il ne gardera sûrement pas un souvenir impérissable. Comme souvent cette saison, Lonni a eu du mal en qualifs ; comme souvent cette saison, il s’est débattu comme un beau diable, rivalisant de talent et de dextérité pour effectuer des remontées magnifiques. Mais quand à un manque flagrant de réussite s’ajoute un brin d’acharnement des juges, il devient alors impossible d’espérer un bon résultat. Trop de fougue à leurs yeux Lonni Martins ? Peut-être un peu. Mais peut-on espérer briller dans une telle discipline sans hargne et bravoure ? C’est en tout cas sur ces qualités que Lonni a construit ses victoires passées. Et c’est sur ces qualités, avec un brin de réussite en plus, qu’il entend bien construire celles du futur.

COURSE 1 :
Ce premier opus du week-end allait ressembler quasiment en tout point à celui de Lédenon. Comme dans le Gard, Lonni « se loupe » en qualif et se voit relégué en 14ème position sur la grille samedi à l’heure du départ de la première course du week-end. Comme il y a 3 mois, il entame alors une incroyable remontée. Une chevauchée fantastique rendue encore plus spectaculaire à partir du 5ème tour quand, suite à un léger accrochage avec Romain Monti, sa portière gauche s’ouvre sans que Lonni ne puisse la refermer. Durant plus de 25 minutes, avec une portière s’ouvrant à chaque virage à droite, le franco-portugais, déchainé, enchaine les dépassements. Dixième, puis rapidement septième, il revient à mi-course dans les échappements de Steven Palette et Nicolas Armindo. En trois tours, il dépose successivement ses deux adversaires pour s’emparer de la cinquième place et fondre sur Vincent Beltoise. Revenu dans les roues de son compagnon d’écurie, Lonni ne parvient finalement pas à le dépasser et termine donc cinquième.
Mais une course de Porsche Carrera Cup ne se termine complètement rarement au baissé de drapeau. Après enquête des commissaires de course, Lonni allait malheureusement être déclassé en 13ème place du fait de son accrochage de début de course avec Romain Monti. Une décision peut-être un peu sévère qui, si elle fait forcément mal, ne peut en aucun cas occulter l’incroyable performance réalisée de nouveau par Lonni Martins.

COURSE 2 :
Peut être un peu touché psychologiquement par la lourde sanction qui s’est abattu sur lui la veille, Lonni peine de nouveau en Q2 dimanche matin. Il signe un 11ème temps bien loin de son réel niveau et se retrouve de nouveau dans l’obligation de réaliser un exploit en course. Comme la veille, il réalise un très bon départ, gagne rapidement deux places, et revient dans les échappements de Nicolas Armindo et Steven Palette, à la lutte pour la septième place. Cette fois encore, il harcèle ses adversaires pour trouver la faille. Malheureusement, à Adelaïde, en voulant leur faire l’intérieur, il bloque ses roues au freinage et vient percuter l’arrière de la Porsche bleu-blanc-rouge du Team IMSA. Si l’accrochage entraîne un tête-à-queue pour Armindo, il n’arrête pas Lonni qui continue. Mais du haut de leur tour de contrôle, la direction de course ne l’entend hélas pas ainsi. Conséquence directe de cet accrochage…? Focalisation à outrance des arbitres sur les moindres petites erreurs du franco-portugais depuis l’incident de la veille…? Quelle qu’en soit la véritable raison, Lonni est en tout cas rappelé à l’ordre et pénalisé d’un drive-through qui réduit à néant tous ses espoirs de remontée. Il termine finalement à une anecdotique 14ème place, mettant un terme à un bien malheureux week-end pour le pilote de la Porsche n°5.

Bien vite oublier ce meeting de Magny-Cours et se remettre dans une dynamique positive : tel va donc être désormais l’objectif pour Lonni Martins. Et cela passe par une réaction dans trois semaines à Nogaro pour l’avant-dernière manche de la saison. Il reste encore 4 courses à disputer (et à gagner donc) et le vice-champion de France 2013 n’entend certainement pas y faire de la figuration !!

Classement A :
Résultats Course 1 : 
1. Côme Ledogar ; 2. Maxime Jousse ; 3. Gaël Castelli (...) 13. Lonni Martins ; …
Résultats Course 2 (1 juin) :
1. Côme Ledogar; 2. Tom Dillmann; 3. Alexandre Cougnaud (...) 14. Lonni Martins ; ...