Nouveau podium pour Christophe HAMON à Magny-Cours !

Il avait fallu six courses à Christophe Hamon pour goûter aux joies du podium, il ne lui en aura fallu que deux nouvelles pour s’en délecter de nouveau. En terminant deuxième de la seconde course de dimanche à Magny-Cours, à l’occasion de la quatrième manche de la saison de Porsche Carrera Cup France, le parisien du Team Racing Technology confirme sa montée en puissance. Dans trois semaines à Nogaro, il tentera de poursuivre sur sa belle dynamique avec l’ambition de gravir la dernière marche qui le sépare du graal : une victoire en Porsche Carrera Cup France.

Est-ce la longueur de la trêve estivale (Christophe n’avait pas piloté depuis son podium le 1er juin à Lédenon), la pression de la rentrée ou la chaleur qui régnait sur la Nièvre ce week-end… ? Toujours est-il que le « Grand Chris » peinait un peu à se mettre en action vendredi lors des premiers essais libres. Peu en phase avec son auto, il ne parvenait pas à enchainer les chronos et devait se contenter du 5ème chrono lors de la première séance de qualification.

Travailleur acharné, Christophe passait sa matinée de samedi à étudier les datas avec ses ingénieurs afin de trouver la solution. À 13h20, il s’élançait donc pour la première course avec une farouche volonté de bien faire. Durant 35 minutes intenses, il réalisait une course propre, sérieuse, toujours au contact du groupe de tête, mais sans malheureusement parvenir à dépasser ses adversaires. Si au final, sa cinquième place pouvait un peu le décevoir, Christophe préférait positiver : « Evidemment en termes de classement, ce n’est pas satisfaisant car je ne vise rien d’autre que des podiums et des victoires. Mais ce qui est en revanche satisfaisant c’est que j’étais beaucoup mieux qu’hier en qualifs et qu’au terme de 35 minutes de course, je termine dans le paquet, à 3 secondes du 2ème. »

Fort de cette entrée en matière encourageante, c’est donc avec beaucoup d’ambition que Christophe abordait, dimanche, qualification et course 2. La très matinale qualification n’allait pourtant pas se dérouler comme prévu. Le pilote de la Porsche Cup n°44 attaquait fort, très fort, trop fort peut être, gratifiant au passage le public de quelques décollages spectaculaires sur les vibreurs de la chicane du Lycée. L’auto appréciant peut-être un peu moins que les photographes cet exercice d’équilibriste, Christophe ne pouvait faire mieux que le sixième chrono. Mais, engagé dans une belle dynamique, et soutenu par ses partenaires venus nombreux l’encourager dans la Nièvre ce week-end, le parisien ne s’en laissait pas compter pour autant et attaquait, à 12h10 tambour battant, l’ultime course du week-end. Dès les premiers tours, il mettait sous pression Christophe Lapierre, double-tenant du titre, et Laurent Pasqualli, vainqueur en 2011 du GT Tour. Les deux hommes partaient à la faute, Christophe se retrouvait donc rapidement quatrième. Il revenait ensuite sur Jean Glorieux qui, voyant dans ses rétros la Porsche n°44 grossir un peu plus à chaque tour, commettait faute sur faute, dépassant allègrement les lignes de course pour tenter de conserver son avantage au classement. « Je pestais dans mon auto en le voyant faire devant moi, me demandant quand la direction de course allait se décider à le sanctionner », explique Christophe. Chose faite à trois tours de l’arrivée, il s’emparait donc de la troisième place. Trop loin des deux leaders pour espérer les rejoindre, il gérait tranquillement sa fin de course, savourant ce nouveau podium qui se présentait à lui.
Mais, le classement d’une course n’est pas toujours figé avec son podium ! Si Christophe était déjà fort heureux sur la troisième marche à l’heure de recevoir sa coupe, aux côtés d’Oleksander GaIdai et du vainqueur du jour, Roar Lindland, le déclassement de ce dernier quelques heures plus tard, offrait finalement une deuxième place, encore plus satisfaisante au pilote B du Team Racing Technology !

Troisième à Lédenon, deuxième donc hier à Magny-Cours… la suite logique voudrait donc le voir monter sur la plus haute marche dans trois semaines à Nogaro à l’occasion de la cinquième manche du championnat. Et Christophe de conclure avec un grand sourire : « Je n’ai pas d’autre ambition que celle-ci de toute façon ! »
Le rendez-vous est pris…


Classement B :
Résultats Course 1 (6 septembre) : 1. Christophe Lapierre ; 2. Gaidai Oleksander ; 3. Roar Lindland ; 4. Jean Glorieux ; 5. Christophe Hamon ...

Résultats Course 2 (7 septembre) : 1. Gaidai Oleksander ; 2. Christophe Hamon ; 3. Jean Glorieux …